27-31/10/2012

Pèlerinage Constantinien à Rome de la Commission Royale pour le Luxembourg du 27 au 31 octobre 2012
à l'occasion du 1700 ème anniversaire de la victoire de l'empereur Constantin au " Ponte Milvio "
 
Tout le groupe tient à remercier nos deux confrères Fulceri Bruni Roccia et Guillaume de Villenaut pour leur excellent travail d'organisation qui nous a permis de passer des moments inoubliables lors de notre pèlerinage et le Père Kerger pour l'animation spirituelle.
Nous tenons aussi à remercier nos différents guides (Comtesse Vannella della Chiesa d'Isasca, Alessandro Conforti,
Arch. Barbara Bellano) qui nous ont appris pleins d'informations intéressantes.
 
27.10.2012
 
 
Arrivée à Rome à notre hôtel Domus Carmelitana S. Alberto
La maison religeuse Domus Carmelitana, inaugurée à l'occasion du jubilé, est située dans une position centrale et prestigieuse, à quelques pas du Castel Sant'Angelo et de la Basilique de S. Pietro.
 

Visite du Ponte Milvio
Le pont fut construit par le consul Caius Claudius Nero en -206 à la suite de la défaite infligée aux Carthaginois à la bataille du Métaure. En -115, le consul Marcus Aemilius Scaurus remplaça l'ancien pont par un nouvel édifice en maçonnerie. En 312, l'empereur Constantin battit son rival Maxence entre ce pont et Saxa Rubra dans une bataille restée célèbre sous le nom de Bataille du Ponte Milvio.

 

 

 

Visite du Mausolée de Sainte Constance (Santa Costanza)

Dans le nord de Rome, au n.349 de la Via Nomentana se dresse le Mausolée de Sainte Constance. L'église fut édifiée en 342 par Constance, fille ou nièce de l'empereur Constantin, sur le lieu de sépulture de la sainte. Il s'agit du plus bel exemple romain de basilique chrétienne d'influence byzantine: tribune et mosaique absidales.

 

Visite de la Basilique Sainte Agnès Hors les murs (Sant' Agnese Fuori le Mura)
La basilique actuelle de Sainte-Agnès hors les Murs a été construite par le pape Honorius Ier dans la première moitié du septième siècle de notre ère, au dessus de la tombe de la sainte qui est vénérée dans les catacombes. Elle était semi-entérée, l'accès aujourd'hui muré est visible au sommet de la façade. Le sol était au niveau de la tombe de Sainte Agnès. L'aspect actuel de l'église date de plusieurs restaurations, au XVIIe et XIXe siècles.
 

Visite de la Basilique Constantinienne
De la basilique de Constantin (IVe siècle) subsistent que les murs.
 

Messe à la Basilique SMOC (Santa Croce Al Flaminio)

La messe a été célébrée par son éminence le cardinal Walter Brandmüller en présence de chevaliers SMOC de Rome et de l'ambassadeur d'Autriche.

Santa Croce in Via Flaminia est une Basilique dédiée à la Sainte Croix et se situe dans la Via Flamina. Elle a été construite en 1913 pour le Pape Pius X en l'occasion du 1600 ème anniversaire de l'Edicxte de Milan. Elle a été construite dans le style d'une Basilique Romaine.

 

28/10/2012

Visite de la Basilique San Salvatore della Scala Santa et Messe dans la chapelle San Lorenzo in Palatio dite Sancta Sanctorum

Selon une tradition médiévale, cet escalier fut transporté de Jérusalem à Rome en 326 par Hélène, mère du premier empereur chrétien, Constantin. Cette Scala Santa romaine, composée de 28 marches de marbre blanc, fut transportée en 1589, sous le pontificat de Sixte V, du vieux palais du Latran en cours de destruction au Sancta Sanctorum situé sur la partie gauche de la place Saint-Jean de Latran, dans la Basilique San Salvatore della Scala Santa.Cet escalier est accessible à tous les fidèles qui se doivent de le gravir seulement à genoux. Par ailleurs les bâtiments de la Scala Santa abritent sur la droite l'oratoire San Silvestro in Palatio ainsi que la chapelle San Lorenzo in Palatio dite Sancta Sanctorum qui fut l'ancienne chapelle privée du pape.

Vue le Charisme spécial qui lie le SMOC à la Sainte Hélène, il nous a été accordé le privilège de célébrer une Messe dans la chapelle San Lorenzo dite Sancta Sanctorum.

 

 

 

Visite du Triclinium Léonien

Sur le côté de l'Eglise SS. Salvatore della Scala Santa se trouve le Triclinium Léonien. Comme le nom l'indique, il s'agit d'une partie de l'ancienne salle à manger du Pape. Il est daté du temps du Pape Léon III, mais sa crétaion date entre 796 et 810. Le mosaique comme il se présente de nos jours est une reconstruction du 18ème siècle. Est représenté la tâche de missioner donnée par le Christ aux apôtres. Sur les côtés se trouvent deux autres représentations. A gauche on voit la remise par Jésus des clefs à St Pierre et la remise du Labrium à Constantin. A droite serait représenté la remise du Pallium au Pape Léon III et la remise du drapeau de la Ville de Rome à Charlemagne par St Pierre.

 

Visite de l' Archibasilque Saint-Jean du Latran (San Giovanni in Laterano) et du Baptistère de l'Empereur Constantinien

La basilique Saint-Jean-de-Latran (San Giovanni in Laterano), connue aussi sous le nom d'archibasilique du Très-Saint-Sauveur, est l'une des quatre basiliques majeures de Rome sur la place du même nom. Église cathédrale, siège de l'évêché de Rome, dont l'évêque n'est autre que le pape, tout comme le palais du Latran qui lui est contiguë, elle est la propriété du Saint-Siège et bénéficie à ce titre du privilège d'extraterritorialité. Elle est considérée comme la « mère » de toutes les églises de Rome et du monde. Le nom de Saint-Jean n'est qu'un nom d'usage emprunté à la dédicace du baptistère de l'église (qui est consacrée sous le double vocable de saints Jean Baptiste et Jean l'Évangéliste). La dédicace de la cathédrale de Rome est Saint-Sauveur.

Visite de la Basilique Sainte-Croix-de-Jérusalem (Basilica Sanctae Crucis in Hierusalem) et prière dans la chapelle de Sainte Hélène où est conservée la relique de la Vraie Croix

Elle est une basilique catholique de Rome et est l'une des sept églises de pèlerinage de Rome. Selon la tradition, la basilique a été consacrée, vers 325, comme maison des reliques de la Passion ramenées de Terre Sainte par sainte Hélène de Constantinople, mère de l'Empereur romain Constantin Ier. À cette époque, le plancher de la basilique est couvert de terre venant de Jérusalem, acquérant ainsi le titre en Hierusalem.L'église est construite autour d'une pièce du palais impérial d'Hélène, le palais du Sessorium, qu'elle avait transformée en chapelle vers l'an 320. Quelques décennies plus tard, la chapelle est transformée en un véritable basilique, appelé Heleniana ou Sessoriana. Après son effondrement dû à la négligence, l'église est restaurée par le pape Lucius II (1144-1145). À cette occasion, elle reçoit une apparence romane, avec trois nefs, un clocher et un porche. L'église est modifiée au XVIe siècle, mais elle reçoit son aspect baroque actuel sous le pape Benoît XIV (1740-1758), qui avait été le titulaire de la basilique avant son élévation à la papauté.

 

29/10/2012

Messe à la Cappella SS. Patroni D'Europa dans les Grottes du Vatican (Nécropole papale de la basilique Saint-Pierre)

Sur 265 papes, seulement 148 ont été inhumés dans la basilique Saint-Pierre de Rome. La grande majorité d'entre eux est ou a été inhumée dans les grottes vaticanes, nom que l'on donne aux salles souterraines se trouvant sous la basilique. Les grottes du Vatican est le nom que l'on donne aux salles souterraines se trouvant sous la basilique Saint-Pierre. Elles s'étendent sous une partie de la nef centrale, à trois mètres sous le sol actuel, en partant de l'autel principal (dit « autel papal ») à environ la moitié de la nef, formant ainsi une véritable église souterraine qui occupe l'espace entre le plancher actuel de la basilique et l'ancienne basilique de Constantin, au IVe siècle. Les grottes vaticanes abritent la tombe de saint Pierre et également celles de la plupart des autres souverains pontifes. Les "grottes vaticanes" ont la taille de l'ancienne basilique constantinienne, qui perdura jusqu'au XVIe siècle, c'est pourquoi elles ne courent pas sur toute la longueur de la nef de la basilique actuelle, qui est plus grande que la précédente. Les grottes du Vatican sont un monument impressionnant pour les nombreux souvenirs historiques. En plus des 148 sépultures papales, les grottes sont remplies d'uvres d'art de l'antique basilique.

Visite du Campo Santo dei Teutonici e dei Fiamminghi au Vatican

Le Campo Santo Teutonico (Campo Santo dei Teutonici e dei Fiamminghi ou Camposanto Teutonico) est le cimetière allemand et les bâtiments y afférants à Rome. Il se trouve contre le Vatican et n'est accessible que par là. Il contient l'Eglise Santa Maria della Pietà, un collègue pour prêtreset l'Institut Romain de la Görres-Gesellschaft.

Visite du Musée du Vatican, du jardin du Vatican, de la copie de la Grotte de Lourdes, de la Chapelle Sixtine, de la Casina Di Pio IV (Académie Pontificale des Sciences) et de l'atelier de restauration

Le Vatican possède onze musées, ce qui représente cinq galeries et 1 400 salles.

La chapelle Sixtine sert encore lors des conclaves et certaines messes y sont célébrées de façon exceptionnelle. Son célèbre plafond a été réalisé par Michel Ange en 4 ans. Il représente des scènes de la Genèse : les créations du Soleil, de la Lune, d'Adam et Ève, la séparation des eaux et de la terre, des ténèbres et de la lumière, le péché originel, l'expulsion du paradis, le sacrifice et l'ivresse de Noé... On peut y voir la paroi du Jugement Dernier également de Michel Ange.

Le jardin du Vatican (italien : Giardini Vaticani) au Vatican est un jardin urbain qui couvre plus de la moitié de la superficie du territoire du Vatican, du Sud au Nord-Est. Il inclut certains bâtiments, tels que radio Vatican. Les jardins couvrent environ 23 hectares (57 acres) ce qui représente la plupart de la colline du Vatican. Le point culminant est de 60 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer. Des murs en pierre délimitent la zone au Nord, Sud et à l'Ouest. Les jardins et parcs ont été créés à la Renaissance et la période baroque et sont décorées avec des fontaines et des sculptures. Il existe plusieurs sources sous qui depuis 2009 ne sont plus utilisée. Le jardin a une flore variée et la zone est considérée comme un biotope.

L'Académie pontificale des sciences est de portée internationale, multi-raciale dans sa composition, et non confessionnel dans son choix des membres. Le travail de l'Académie comprend six grands domaines: la science fondamentale, la science et la technologie de problèmes mondiaux; la science pour les problèmes du monde en développement, la politique scientifique; la bioéthique; l'epistémologie.

Visite de la Basilique de Saint Pierre (Sancti Petri) et de sa coupole et du Tombeau du Pape Jean-Paul II

La basilique Saint-Pierre (en latin Sancti Petri) ou plus exactement Saint-Pierre du Vatican (San Pietro in Vaticano) est le plus important édifice religieux du catholicisme, de dimensions extérieures de 219 m de long pour 136 m de haut, et des dimensions intérieures de 188 m de long, pour 154,60 m de large pour 119 m de haut1. Elle est située au Vatican, sur la rive droite du Tibre, et sa façade s'ouvre sur la place Saint-Pierre.

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l' UNESCO , la basilique Saint-Pierre est considérée comme la plus grande conception architecturale de son temps et demeure l'un des monuments les plus visités au monde. Sa construction, à l'emplacement de l'ancienne basilique construite sous l'empereur Constantin, commença le 18 avril 1506 et fut achevée en 1626. Ses architectes les plus importants furent Bramante, Michel-Ange et Le Bernin.

La basilique Saint-Pierre est un important lieu de pèlerinage qui rassemble sur sa place au minimum 150 000 catholiques chaque dimanche lors de l'angélus pontifical. Ce n'est pas la cathédrale du diocèse de Rome, puisque l'évêque de la ville siège à Saint-Jean de Latran, mais c'est l'église du Pape et de l'État pontifical. Elle est également l'une des deux églises paroissiales de la cité du Vatican (l'autre étant l'église Sant'Anna dei Palafrenieri). Bien que le Nouveau Testament ne mentionne pas la présence de l'apôtre Pierre, premier chef de l'Église chrétienne à Rome ou son martyre dans cette ville, la tradition catholique indique que son tombeau est situé sous le maître-autel, au centre de l'église, sous le baldaquin baroque.

La basilique Saint-Pierre est la première des quatre basiliques majeures de Rome, avec Saint-Jean de Latran, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Paul-hors-les-Murs.

Avec une superficie de 2,3 ha et une capacité de plus de 60 000 personnes, elle est la plus grande église de la chrétienté. Elle est aussi un des lieux les plus saints du christianisme, puisqu'elle abrite la sépulture de saint Pierre qui, selon la tradition catholique, fut le premier évêque d'Antioche et le premier évêque de Rome, donc le premier pape.

Dîner au Circolo degli Scacchi (Palazzo Rondinini)

Il Circolo degli Scacchi venne fondato a Roma ufficialmente nel 1872, dopo preliminari nell anno precedente, nel palazzo Costa a S. Marcello al Corso. Negli inevitabili contrasti che gli eventi drammatici del 1870 avevano determinato nella società romana, il nuovo Sodalizio, pur lontano da caratterizzazioni politiche, raccolse coloro che si sentivano maggiormente legati alle antiche tradizioni. Significativa fu l adesione di molte Guardie Nobili Pontificie, fino ad allora aderenti unicamente al Circolo delle Guardie Nobili, il più antico a Roma, a carattere aristocratico e militare, del quale è stato scritto che il Circolo degli Scacchi divenne in effetti l erede spirituale nella società del tempo. Altrettanto significativa fu poi la successiva elezione a secondo Presidente del Duca di Bomarzo, Don Francesco Borghese, che nel 1869 era stato uno dei più autorevoli promotori della fondazione del Circolo di San Carlo, poi diventato Circolo della Caccia.

Nel 1907 il Circolo degli Scacchi incorporò il "Circolo dell Unione" che si era costituito nel 1901. Nel 1906 intanto era sorto a Roma il "Nuovo Circolo" per iniziativa di un gruppo di altri Soci dimessisi dal Circolo della Caccia e che ebbe a suo primo Presidente il Principe Don Baldassarre Odescalchi. Nel 1916 il "Circolo degli Scacchi" allora presieduto dal Principe Don Giovanni Torlonia ed il "Nuovo Circolo" allora presieduto dal Principe e Duca di Paliano Don Fabrizio Colonna si fusero, adottando la denominazione sociale "Nuovo Circolo degli Scacchi" del quale divenne Presidente proprio il Principe Fabrizio Colonna.

Il 18 maggio 1947, nella sede di palazzo Fiano in Lucina (dove il Circolo si era trasferito nel 1923, dopo aver avuto sede a palazzo Torlonia a Piazza Venezia dal 1885 al 1889, al palazzo Pericoli al Corso dal 1890 al 1916, ed a palazzo Sciarra dal 1917 al 1922), su iniziativa del X Presidente del Circolo Principe Don Ludovico Spada Veralli Potenziani venne costituita l Unione Circoli Italiani, alla quale aderirono (e aderiscono tuttora) i più grandi ed elitari Circoli Italiani, allo scopo di creare e mantenere tra loro vincoli ed intese di comportamento etico e sociale. Il Principe Spada Veralli Potenziani mantenne la presidenza dell Unione per un lunghissimo periodo, fino al 1971, lasciando la propria impronta di fondatore all ente che tuttora é attivo e fiorente.

Superati nel tempo i residui dell antica divisione dell aristocrazia romana tra "bianchi" e "neri", il Nuovo Circolo degli Scacchi nato all insegna delle tradizioni e ad esse fedele, si é aperto alla realtà del nostro tempo: nella nuova sede di Palazzo Rondinini (dal 1990) ai nomi storici dell antica e rispettata aristocrazia sociale, che danno visibile continuità alle origini, si sono aggregati gli esponenti dell aristocrazia intellettuale della Cultura, delle Università, dell Economia, della Scienza, delle Professioni liberali, delle Istituzioni del Paese, caratterizzando il Sodalizio come un grande Circolo italiano, conservatore ed innovatore nel contempo, in un quadro di fedeltà a quei valori etici, morali e sociali che furono fondamento della sua costituzione e che sono ancora oggi e saranno anche in futuro motivazione di nobile ed eletta vita sociale.

SEDI DEL CIRCOLO DAL 1872:

Le sedi del CIRCOLO DEGLI SCACCHI sono state: Palazzo Costa a San Marcello al Corso (1872 - 1884); Palazzo Torlonia a Piazza Venezia (1885 - 1889); Palazzo Pericoli al Corso (1890 - 1916)

Il NUOVO CIRCOLO ebbe sede a Palazzo Odescalchi al Corso (1906 - 1912), poi a Palazzo Sciarra (1913 - 1916)

Il NUOVO CIRCOLO DEGLI SCACCHI si stabilì a Palazzo Sciarra (1917 - 1922), poi a Palazzo Fiano dal 1923, indi a Palazzo Rondinini al Corso dall'ottobre 1990

 

30/10/2012

Audience au Palazzo Del Sant'Uffizio (Congrégation pour la Doctrine de la Foi)

La Congrégation pour la doctrine de la foi (en latin : Congregatio pro Doctrina Fidei), aussi nommée Saint-Office, est la plus ancienne des neuf congrégations de la Curie romaine.Fondée sous le nom de Sacrée congrégation de l'inquisition romaine et universelle par le pape Paul III dans la bulle Licet ab initio, le 21 juillet 1542, cette congrégation avait pour mission de lutter contre les hérésies.

Le pape Pie X réforme l'institution le 29 juin 1908 et lui donne le nom de « Sacrée congrégation du Saint-Office ». Elle a pour rôle de veiller à la pureté de la doctrine et des murs. Sous Paul VI, elle prend le nom de Congrégation pour la doctrine de la foi suite au Motu proprio Integrae servandae, du 7 décembre 1965. Par la même occasion, Paul VI supprime aussi la Sacrée congrégation de l'index.

Jean-Paul II a précisé sa fonction actuelle en 1988 par la constitution apostolique Pastor Bonus : « La tâche propre de la Congrégation pour la doctrine de la foi est de promouvoir et de protéger la doctrine et les murs conformes à la foi dans tout le monde catholique : tout ce qui, de quelque manière, concerne ce domaine relève donc de sa compétence ». De 1981 à 2005, elle est présidée par le cardinal Joseph Ratzinger.

La congrégation est actuellement présidée par Mgr Gerhard Ludwig Müller depuis juillet 2012.

Les compétences de la congrégation sont définies par la constitution Pastor Bonus : « La tâche propre de la Congrégation pour la doctrine de la foi est de promouvoir et de protéger la doctrine et les murs conformes à la foi dans tout le monde catholique : tout ce qui, de quelque manière, concerne ce domaine relève donc de sa compétence ».

La congrégation est compétente pour vérifier que les doctrines et enseignements catholiques restent dans le cadre de la foi de l'Église.

Elle est également compétente pour les délits graves contre la célébration des sacrements (par exemple : ordination de femmes, violation du secret de la confession, ...) en particulier si ces délits risquent d'entraîner la nullité du sacrement ou s'il y a volonté de le célébrer en dehors de la communion de l'Église catholique (par exemple célébrer la messe sans mentionner le nom du pape et de l'évêque diocésain dans la prière eucharistique).

La congrégation est enfin compétente pour certains délits les plus graves contre les murs, par exemple des abus sexuels d'un prêtre sur un mineur d'âge.

Messe à l'Eglise de Saint-Nicolas-Des-Lorrains l'Eglise nationale de Lorraine (San Nicola dei Lorenesi) en l'honneur de notre président

L'église Saint-Nicolas-des-Lorrains (San Nicola dei Lorenesi en italien) est un sanctuaire Lorrain situé à Rome (Italie), au numéro 17 du Largo Febo, non loin de la Piazza Navona. Après l'annexion du duché de Lorraine par la France en 1766, l'édifice religieux fut intégré aux Pieux Établissements de la France à Rome et Lorette.

Au cours de la Renaissance, les Français et les Lorrains résidant à Rome formèrent la Congrégration de Saint-Louis qui aboutit à la construction de l'église Saint-Louis-des-Français en 1588. Une partie de cette édifice fut financée par le duc Charles III, beau-frère de Henri III de France, pour représenter l'État Lorrain auprès du Vatican.

En 1587, les Lorrains créèrent une confrérie indépendante sous le nom de Confraternité de Saint-Nicolas et de Sainte-Catherine de la Nation de Lorraine et de Barrois, leur autorisant de fait la possession d'une chapelle en propre au sein de l'église Saint-Louis-des-Français, qui constitua ainsi le premier sanctuaire Lorrain de Rome.

En 1622, sous le règne du duc Henri II, le pape Grégoire XV donna à la Lorraine l'église Saint Nicolas, située à proximité de la place Navone. L'église fut reconstruite par l'architecte François Desjardins et fut achevée en 1632 ; elle prit alors le nom de Saint-Nicolas-des-Lorrains permettant ainsi aux duchés Lorraine et de Bar d'être représentés, de façon autonome, auprès du Saint-Siège.

 

31/12/2012

Audience Générale avec sa Sainteté le Pape Benoît XVI

Benoît XVI (en latin : Benedictus XVI ; en italien : Benedetto XVI ; en allemand : Benedikt XVI.), né Joseph Alois Ratzinger le 16 avril 1927 à Marktl, dans l'État libre de Bavière, en Allemagne, est l'évêque de Rome et le 265e et actuel souverain pontife de l'Église catholique romaine, élu le 19 avril 2005 pour succéder à Jean-Paul II. Il est le premier pape allemand depuis près d'un millénaire, avec la fin du pontificat de Victor II en 1057.
Benoît XVI est un théologien, un auteur et un défenseur des doctrines et valeurs catholiques. Il a enseigné la théologie dans des universités allemandes, a été archevêque de Munich et Freising, puis cardinal ; en novembre 1981, Jean-Paul II le nomme préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

 

 

Photos + Videos

 

 

Contacts Royal Deputation

  |  

Sitemap

  |  

Links

  |  

Guestbbook

  |  

Webmaster

  |  

Contacts Royal Deputation

  |  

Sitemap

  |  

Links

  |  

Guestbbook

  |  

Webmaster

  |  

You are here:  >> News  >> Archive 2012